Raid Aventure Pays de Vie

Association loi 1901

E-MAIL:           contact@rapv.fr

CO RAPV 2020

Sylvain Barreteau s’amuse sur le 80 du GRP

Sylvain Barreteau s’amuse sur le 80 du GRP

Sylvain en avait marre de planter des buts acrobatiques au foot, il s’est donc mis à courir. Un peu  ? Non beaucoup ! Bravo Sylvain

Quelle course magnifique !!!
Je suis Finisher du tour des lacs du GRP!!
Je n’en reviens pas, 1 an après mes début en trail, je finis une course de 81km avec 5000 D+ dans les Pyrénées ! C’est fou
Petit retour sur cette course:
Départ samedi matin à 5h avec tout les copains du RAPV, et c’est parti pour la grimpette!
Après 1h30 de course, nous voilà dans les hauteurs de plat d’adet et le soleil levant derrière les montagnes ne peut que nous motiver. Les jambes sont au top et tout va bien. Direction le col du portet et le ravito des merlans. Un petit arrêt rapide, Une bonne soupe et du salé et c’est reparti.
Direction la mongie, toujours avec les copains meme si certains commencent à creuser l’écart devant!
Les quelques montées pour accéder à la mongie sont superbes mais très raide et nous les montons à rythme faible. Dernière descente très technique et on arrive à la mongie! Là, mes parents, ma chérie et mes enfants m’attendent, c’est génial de les voir si fiers de ce que je suis en train de faire. On se ravitaille en prenant un peu de temps et on repart à 4 avec Juju, Thomas, Yo et moi, c’est parti pour le pic du midi.
L’ascension pour le pic est longue et technique sur certain endroits mais ça en vaut le coup j’en suis sûr. Thomas part devant avec Juju et on reste à 2 avec Yo!
Les virages du pic sont long mais la vue commence à être magique.
Arrivé au pic , 41 km et 3600 de D+, on profite du paysage quelques instants et c’est reparti pour 10km de descente direction tournaboup où mes proches m’attendent. Une descente où il faut courir pour gagner un peu de temps et surtout décrasser les jambes.
A mi-descente , une douleur au genou gauche commence à faire apparition, les impacts en descente me fond mal , mais je suis motivé.
Arrivé à tournaboup, l’accueil de mes proches me fait du bien, je passe 20 minutes avec l’osteo pour mon genou, un bref ravitaillement et c’est reparti avec Juju qui est dans le dur car il n’arrive pas à s’alimenter !
Nous montons à notre rythme dans un paysage toujours aussi beau, juju est dans le dur et nous prenons le temps pour que tout le monde aille au bout de l’aventure !
Arrivée au refuge de la hourquette les jambes sont un peu lourdes car le rythme est lent , juju repart tranquillement devant nous et là, surprise, Pierre arrive de nul part de sa course , parti la veille à 10h pour 120km! L’envie lui reviens et nous repartons avec lui.
Dernière grosse montée avant la nuit et c’est parti pour la descente jusqu’au lac de l’oule. Les jambes vont bien, mon genou me fait de plus en plus mal , mais nos discussions nous font penser à autre chose.
La nuit arrive et Pierre n’arrive plus à nous suivre, nous finissons ce segment avec mon pote Yo pour accéder au refuge des merlans ou l’accueil est super!
15 minutes de pause et là mon genou ne veut plus se plier, ça va être compliqué !
Je dis à yo, on pose notre cerveau ici et on fini!
C’est reparti , mon genou met quelques minutes à se débloquer et là nous sommes en version machine! Passé le col du portet, nos frontales nous guide et nous courrons à vive allure pour les 11km de descente qu’il reste .
Nous doublons une vingtaine de personne dans cette descente et ça fait du bien. Mon genou de bloque de temps en temps avec une vive douleur mais je suis bien décidé à finir.
La dernière descente technique se fait sur 3 jambes ( une jambe et 2 bâtons!) et là nous attrapons la route , plus que 5km.
Dernier chemin le long de la rivière et enfin l’arrivée ou mes parents m’attendent alors qu’il est 00h15, un moment magique , les copains du RAPV sont là, on a finit , on est finisher! Une belle accolade avec mon pote Yo avec qui on a fait toute la course.
Je fini 554eme sur 1180 participants et 934 arrivants , en 19h16!
Je me souviendrai toujours de mon premier GRP, une course magnifique avec des gens au top.
Merci à mon coach pour tout ce qu’il fait et place au repos .
Un grand merci à ma chérie qui m’a accompagné lors de cette course , mais également tout le long de ma préparation.
Bisous

[easingslider id= »3011″]